Noces d'airain - Chapitre 10
Index de l'article
Noces d'airain
Extrait 1
Extrait 2
Toutes les pages

 

 

Nous avions pratiqué scientifiquement. La bonne période et la bonne température. Deux fois par jour pendant quatre jours. Afin d’optimiser les chances. Après tout, c’était une conséquence naturelle cet enfant. Le faire. L’éduquer. Le voir grandir. Lui trouver des airs de famille. L’aimer peut-être.

J’avais annoncé autour de moi : « Ça y est, elle est enceinte ! » J’avais payé le coup au travail. Une nappe en papier déroulée sur une table. Les éternels gobelets en plastique transparent dans lesquels le champagne que j’avais apporté ressemblait à de l’urine dans un verre pour analyse. Ça se fêtait. Et dignement encore.
La famille était rassurée. Rassurée comme s’il se fut agi d’une délivrance qui tardait à venir. D’une juste indemnité à tout un ramassis d’espoirs collés aux basques du couple. Attentes aussi sonores que les casseroles, dans les vieux films, attachées derrière la voiture qui emmène les jeunes mariés vers des lendemains chantants : just married and bientôt pleine. Comme si la famille encaissait les dividendes d’un bon placement.

 



 

Commentaires   

 
0 #2 Denis d-m-Y H:i
Alors là c'est une grande claque!
C'est magnifiquement écrit, les répliques s'accumulant comme des coups de couteau, aussi rythmées qu'un métronome. Ça fuse, c'est drôle, cynique.
Bref du bonheur (un poil court, car on n'a pas envie de finir, mais ça ne pouvait être autrement)
Citer
 
 
0 #1 Thierry d-m-Y H:i
Un excellent roman, Noces d'airain. Je suis tombé par hasard dessus chez un ami. Happé par les premières pages, je suis allé jusqu'au bout sans m'arrêter. J'espère que vous publierez d'autres roman de cet auteur. Du coup, je commande un autre livre que vous publiez, Ordalies, chez mon libraire.

Sincèrement,

Thierry
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Quelle couverture vous attire le plus ?