La Rue de la soif - Revue de presse
Mardi, 29 Mai 2007 18:06
Index de l'article
La Rue de la soif
Le mot de l'auteur
Extrait 1
Extrait 2
Revue de presse
Toutes les pages
Publier des livres, c’est bien, mais ce n’est pas le tout : encore faut-il les faire connaître pour leur offrir la renommée qu’ils méritent. Cela passe non seulement par une communication aussi complète que possible auprès des médias, mais également par la participation à des manifestations telles que salons, festivals et séances de dédicaces.

Voici un aperçu de ce qui a été fait et dit au sujet de La Rue de la soif.

Pour voir les articles dans leur intégralité, cliquez sur le logo.
« La rue de la soif deviendra à coup sûr un classique. » [28 mai 2007]
« La Rue de la soif, c'est évidemment en référence à ces rues qui regorgent de bistrots de nuits. Mais c'est aussi la soif de renouveau, l'état de manque, l'insatisfaction. » [… Un] univers prenant et surprenant. [20 juin 2007]
« En un roman, Grégoire Damon est devenu le garçon le plus prometteur de la littérature indépendante. Nous suivrons son ascension scrupuleusement. » [3 juillet 2007]

« Pourquoi avoir choisi un personnage principal féminin ?
C’est pour éviter l’identification avec moi, pour qu’elle voit les personnages de Vic et Stro avec un regard complètement extérieur, c’était important qu’elle soit une femme pour la façon dont elle fait bouger les choses. Elle est révélatrice des autres, elle se sert de son anonymat et sa fragilité pour en faire une force et surtout c’est quelqu’un qui ne se satisfait pas de cet état de manque et d’enfermement. Malgré tout c’est un personnage maternel.  » [27 janvier 2008 ; interview de Céline Barcelo Gaudry pour Le Bavard. Lire l'interview en entier]

Séances de dédicaces 23 juin 2007, Librairie de Paris, à Saint-Étienne. [lire le compte rendu]
5 juillet 2007, Librairie Passages – 11, rue de Brest – 69002 Lyon.

 



 

Commentaires   

 
0 #4 Lil d-m-Y H:i
Dire que j'ai aimé ce livre serait une litote : La Rue de la soif...se dévore ! À peine le livre fini qu'Aube me manque... Et l'envie de la recroiser au fil d'autres pages... À bon entendeur :-)
Et quel style ! Impressionnée -mais surtout émue" je suis...
Citer
 
 
0 #3 Denis d-m-Y H:i
le style d'écriture ne me correspond pas vraiment, c'est trop haché (des phrases sans verbe, beaucoup de points de suspension), bref je me perd et je décroche.
Ce livre a par contre l'intérêt, au moins pour moi, de me montrer des quartiers de ma ville comme je ne les connais pas forcément.
Citer
 
 
0 #2 Romain Donofrio d-m-Y H:i
J'ai eu l'occasion de rencontrer Grégoire Damon lors d'une conférence sur les jeunes écrivains où j'étais moi-même invité ; et je dois dire que sa bonne humeur et son charsime m'ont tout de suite impressionnés ... Et c'est cela que j'ai retenu de son roman, une histoire à couper le souffle autant par son originalité que par son rythme , son lyrisme, sa poésie, et son style d'écritue trés personnelle.
En ésperant que nos plumes se recroisent je tire mon chapeau à mon illustre collégue en attendant de visiter la vraie rue de la soif.
Citer
 
 
0 #1 Jean luc d-m-Y H:i
J'ai découvert ce roman sur le journal Le Mague et j'ai voulu avoir mon avis popre sur cet auteur si pormetteur d'après le critique . Eh bien je ne suis pas déçu, c'est livre incroyablement réussi à l'écriture implacable !! bravo à l'éditeur et à l'auteur !!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Quelle couverture vous attire le plus ?