La Rue de la soif - Page 180
Mardi, 29 Mai 2007 18:06
Index de l'article
La Rue de la soif
Le mot de l'auteur
Extrait 1
Extrait 2
Revue de presse
Toutes les pages

Je vous connais, tous et toutes, par cœur ! Je vous sais, je vous pèse, je vous renifle depuis bien dix-huit mille ans, c’est dire ! Je vous méprise – vous ne valez même pas une angoisse. Vous n’êtes rien – puisque je me vide –, même plus des points noirs de mon imagination ; sortez de cette fange, elle vous fait plus blancs que vous n’êtes. Depuis qu’une raclure de sous-divinité ivrogne a eu la faiblesse de vous rêver, vous me polluez l’inconscient, avec vos chansons, avec vos hanches qui bégayent, avec ces grimaces figées sur vos gueules ! Et si je me réduis à moins que rien, dites ? On vous l’a faite ? Si je me fiche une paire de clous dans la gorge, pariez que je vous verrai doucement crever comme des baudruches ! Je vous aplatirai comme de la vermine – et si vous espérez encore en des cieux je m’agripperai à vos chevilles rien que pour voir la peur vous encacaouter le derrière – je vous verrai exploser avec la balle qui me détruira le cerveau.

 

Commentaires   

 
0 #4 Lil d-m-Y H:i
Dire que j'ai aimé ce livre serait une litote : La Rue de la soif...se dévore ! À peine le livre fini qu'Aube me manque... Et l'envie de la recroiser au fil d'autres pages... À bon entendeur :-)
Et quel style ! Impressionnée -mais surtout émue" je suis...
Citer
 
 
0 #3 Denis d-m-Y H:i
le style d'écriture ne me correspond pas vraiment, c'est trop haché (des phrases sans verbe, beaucoup de points de suspension), bref je me perd et je décroche.
Ce livre a par contre l'intérêt, au moins pour moi, de me montrer des quartiers de ma ville comme je ne les connais pas forcément.
Citer
 
 
0 #2 Romain Donofrio d-m-Y H:i
J'ai eu l'occasion de rencontrer Grégoire Damon lors d'une conférence sur les jeunes écrivains où j'étais moi-même invité ; et je dois dire que sa bonne humeur et son charsime m'ont tout de suite impressionnés ... Et c'est cela que j'ai retenu de son roman, une histoire à couper le souffle autant par son originalité que par son rythme , son lyrisme, sa poésie, et son style d'écritue trés personnelle.
En ésperant que nos plumes se recroisent je tire mon chapeau à mon illustre collégue en attendant de visiter la vraie rue de la soif.
Citer
 
 
0 #1 Jean luc d-m-Y H:i
J'ai découvert ce roman sur le journal Le Mague et j'ai voulu avoir mon avis popre sur cet auteur si pormetteur d'après le critique . Eh bien je ne suis pas déçu, c'est livre incroyablement réussi à l'écriture implacable !! bravo à l'éditeur et à l'auteur !!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Quelle couverture vous attire le plus ?