Sur la route au bout de la nuit
Lundi, 03 Mai 2010 16:23

Un roman d'Olivier Courtois
352 pag­es; ISBN: 978-2-916236-10-0
Couverture

« Comment vivent les hommes ? 

– Regardez-les par la fenêtre.
– Où vont-ils ?
– J'imagine qu'à cette heure, ils vont bosser ou faire des courses ; Dean, lui, je ne l'ai jamais vu partir au bureau ou au marché, et savez-vous pourquoi ? parce que les écrivains sont les seuls capables d'inventer des existences où on ne part pas travailler chaque matin.
– Nos auteurs travaillent pourtant comme les autres pour écrire leurs bouquins.
– Parce qu'ils n'osent pas vivre comme leurs personnages, mais ils les imaginent, ce qui n'est pas rien. Dans un monde où tous les hommes vont aux mêmes heures aux mêmes endroits, les écrivains montrent des existences qui ignorent nos contraintes les plus communes. Si vous observiez chaque jour le monde par cette fenêtre, vous verriez des centaines de chauffeurs de taxi, de quincailliers, de putes ou de pasteurs, mais vous ne verriez pas un seul Dean Moriarty. Les écrivains proposent d'innombrables vies au public, mais les hommes reproduisent sans cesse le même modèle qui les jette tous les matins dans la rue pour subir des journées prévisibles.
– La littérature ne change pas la vie des gens.
– Elle ouvre pourtant d'innombrables routes. »

€20.00

 

 

 

Les compagnons d’Ulysse dévorés par le cyclope dans l’Odyssée ou les mineurs victimes d’un coup de grisou dans Germinal... qui s’en souvient ? Personne... On ne peut pas même les nommer, Homère et Zola ne les ayant pas baptisés. Malheureux personnages romanesques secondaires, oubliés des lecteurs, manipulés par leurs auteurs, snobés par leurs éditeurs, méprisés par leurs héros...

À tous ces parias de l’histoire de la littérature, un livre offre enfin la lumière des premiers rôles : ils seront les héros d’une épopée « sur la route au bout de la nuit ».

Leurs porte-parole s’appellent Arthur Ganate et Jeff Malhotra. Le premier est un personnage de Voyage au bout de la nuit, le roman de Céline dont il disparaît dès la fin du premier chapitre ; le second se prétend un personnage de Sur la route, de Jack Kerouac, supprimé du manuscrit lors des corrections, avant même la première édition. La rencontre d’Arthur et Jeff provoque leur soudain héroïsme et ensemble, ils vont parcourir la France puis les États-Unis à la recherche de Ferdinand Bardamu et Dean Moriarty, les deux héros de leurs romans originels.

Composé presque exclusivement de dialogues, le roman d’Olivier Courtois nous invite à un voyage d’une brillante vivacité dans un monde où réalité et littérature se mêlent. Érik Orsenna, le petit prince, Paul Auster ou encore les chevaliers de la Table ronde, entre de nombreux autres, forment le plus prestigieux des castings pour un livre à l’onirisme envoûtant.

 

 

Vous aimez ce livre ? Partagez-le avec vos amis :

Twitter Facebook Google Plus
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Quelle couverture vous attire le plus ?